lundi 4 décembre 2006

Petite histoire du Just in time


Il y a environ une vingtaine d’années, les entreprises de production, en très grande majorité ont décidé pour être plus concurrentielles de diminuer énormément la grandeur de leurs d’entrepôts sinon de les éliminer complètement. Cela diminuait leurs dépenses, leur fonds de roulement (cash flow) et leurs nombres d’ouvriers et ça augmentait leur profit. Le nombre d’ouvriers et d’ouvrières ayant diminué, leur exploitation est devenue plus grande étant donné que la production était la même.
Pour avoir leurs pièces et produits ces hommes et femmes d’affaires avaient besoin que les transporteurs arrivent just in time pour la production.
Conséquences
- Plus de camions sur les routes qui polluent. - Les infrastructures qui se dégradent deux fois plus vite comme les ponts. - Leur État réparera leur destruction en faisant payer davantage les travailleurs avec par exemple la mise en place de la TPS et de la TVQ.
Nous pourrions donner des milliers d’exemples de ce type de destruction de la nature, de la vie humaine, de la santé, etc. afin de maintenir ou augmenter leurs profits. Seule la classe ouvrière peut nous débarrasser complètement et internationalement de ces parasites accumulateurs de profit. Et s’il le faut prendre congé d’eux, pas juste une journée mais pour toujours. La constitution du parti mondial du prolétariat, un parti anti-stalinien en est un premier pas.
Des communistes internationalistes, à Montréal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire