lundi 14 octobre 2013

Notre réponse aux Explorateurs en lendemains...

La Fraction de la Gauche communiste internationale
Aux Explorateurs en lendemains,
Chers camarades,
Nous avons reçu et discuté votre prise de position « La Syrie ». Même si nous ne partageons pas l'analyse de la dynamique des rivalités impérialistes qui est avancée dans le texte, nous nous associons complètement à la défense des principes du mouvement communiste qui y est présentée contre leur remise en cause – en général – et leur liquidation – en particulier – par le CCI actuel au nom de la théorie de la « Décomposition ».
En particulier, nous partageons complètement les passages suivants :
  • Au lieu dapercevoir la recomposition inéluctable des alliances impérialistes et la dynamique inexorable du MPC qui tend vers le conflit généralisé, RI voit tout le contraire” ;
  • Mais l’apothéose de cet article réside dans l’idée que l’opinion publique a fait reculer la bourgeoisie anglaise au… parlement! Comble du crétinisme parlementaire.” ;
  • Or cette ligne aboutit à des affirmations on ne peut plus naïves et dangereuses : « Depuis leffondrement de lURSS il ny a plus de blocs, plus de risques dune troisième guerre mondiale généralisée. » Et en cela il chante la même berceuse aux prolétaires que les impérialistes eux-mêmes. “
Le fait que nous soyons en désaccord avec l'analyse sur les “alliances” impérialistes d'aujourd'hui, par exemple l'affirmation “pro-américaine” de l'alignement impérialiste de la France1 selon votre texte, n'est à nos yeux qu'une question secondaire, même si c'est bien sûr important, et non pas une question de “principe”. Aujourd'hui, la ligne de fracture ou d'opposition, l'enjeu du combat politique autour de la question impérialiste, dans le camp prolétarien – et évidemment aussi face à la propagande de la bourgeoisie – n'est pas sur l'analyse de la dynamique des alignements des rivalités impéralistes, sur quelle tendance à la “polarisation”, mais sur la défense des “principes fondamentaux du mouvement communiste” telle que le texte la développe.
De même, nous pouvons être d'accord en soi avec le constat du sentiment d'impuissance du milieu révolutionnaire prolétarien et son incapacité à parler d'une seule voix. Néanmoins, nous ne sommes pas sûrs que nous ayons la même vision et compréhension de ce camp communiste ce qui nous amène, pour notre part, à avoir une vision définie et concrète de comment lutter pour cet objectif. Pour ce qui est de notre vision des forces révolutionnaires aujourd'hui et dans l'intervention que nous voulons y donner, vous pouvez vous réfèrer à nos prises de position dans nos bulletins ; en particulier à nos débats2 avec les Communistes Internationalistes -Klabastalo de Montréal à qui nous venons d'envoyer ton texte.
Donc, il résulte de tout cela que nous sommes “interpellés” positivement, “curieux” et intéressés à en savoir plus tant sur l'objet de votre texte et son envoi que sur votre démarche générale – voire sur votre positionnement par rapport à nos positions et notre orientation politique. Nous sommes donc ouverts à toute discussion, contradictoire ou non, avec vous.
Dans l'attente de votre réponse, salutations communistes.
La FGCI, le 28 septembre 2013
1Le texte semble mettre en avant un pôle « emergent » autour de la Russie avec la Chine et les principaux pays dits émergents contre l'alliance autour des Etats-Unis. Nous relevons aussi que le texte – certes court et pour cela sans doute incomplet de votre point de vue – ne dit rien sur le rôle historique de l'Allemagne comme puissance impérialiste. Pour notre part (cf. nos prises de position dans nos bulletins de la FICCI et de la FGCI), nous défendons l'analyse selon laquelle la dynamique des rivalités impérialistes menant à la guerre généralisée si le prolétariat ne réussit pas à imposer sa perspective révolutionnaire, pousse à l'affirmation croissante – mais non moins contradictoire comme tout processus – d'un pôle « européen » autour de l'Allemagne – pour « faire simple » – et opposée à un pôle « anglo-saxon » – pour « faire encore plus simple ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire